Mieux connaitre son profil professionnel afin de choisir son orientation scolaire (de la troisième jusqu'en post bac).

 

Les 3 séances individuelles d'aide à l'orientation scolaire se déroulent à Toulouse, le mercredi , le samedi, et pendant les vacances scolaires.

Elles ont pour objectif d’aider le participant (de la Troisième à la Terminale mais aussi en post Bac) à faire un inventaire de ses intérêts professionnels en vue de le conseiller sur une orientation scolaire en adéquation avec ses attentes.

Ces ateliers permettent aussi de conforter les collégiens, lycéens ou encore de leur donner des éléments indispensables dans leur choix de filières ou d'études post Bac.

 

En Troisième choisir son orientation :

Vers une seconde générale ou technologique (lycée général et technologique) : choix de l'enseignement optionnel technologique pour un projet de bac technologique.

Vers une seconde professionnelle en vue d'un bac professionnel ou vers un CAP ( lycée professionnel ou CFA) : aide à la réflexion sur la famille de métiers en adéquation avec le profil.

 

En Seconde :

Choisir ses 3 enseignements de spécialité (EDS) pour intégrer une 1ère générale en anticipant la réflexion d'un projet post Bac.

Choisir la voie technologique et accompagner le jeune dans sa réflexion sur les 8 séries technologiques proposées.

 

En Première :

Choisir les 2 enseignements de spécialités (EDS) à conserver en Terminale, en cohérence avec le dossier et en lien avec le projet et les souhaits d'orientation post Bac du jeune.

 

En Terminale :

Choisir les filières et les typologies de formation. Élaborer le parcours le plus adapté aux attentes et profil professionnel de la personne pour lui permettre de déterminer ses choix pour entrer dans l'enseignement supérieur.

 

En post bac :

Réorientation sur des filières et typologies de formation en lien avec le profil professionnel.

 

 

Méthodologie d'aide à la réflexion :

Un questionnaire d'intérêt professionnel, des exercices ludiques et la qualité des échanges aident la personne à se recentrer sur elle afin d'approfondir son profil personnel au travers de ses goûts, son tempérament, ses besoins, ses valeurs et ses éléments de personnalité.

 

Sont abordés plus particulièrement trois domaines d’intérêts :

  • les Activités
  • les Qualités
  • les Professions

Chaque profil personnel est ensuite mis en lien avec les profils professionnels qui existent afin d’explorer les métiers qui peuvent y être éventuellement associés.

 

Des questionnaire d'intérêts ( HEXA3D ou IRMR)  servent de guide pour faire l'inventaire et l'exploration de ces intérêts professionnels.

 

A l'issue des séances individuelles, le jeune a un éclairage nouveau sur des éléments de sa personnalité et sur les environnements professionnels qui lui seraient favorables pour trouver une orientation scolaire motivante pour lui.

  

Lieu : Toulouse

Contact : Élisabeth ONODI 07 82 88 99 70

Spécificités : EIP - Enfant Intellectuellement Précoce -  SHN - Sportif de Haut Niveau

 

Elisabeth ONODI - Conseiller en Orientation scolaire et professionnelle

Certification Intervention Orientée Solution Coach Professionnel (IOS) - (IFPNL Paris)

Certification aux outils d'évaluation des intérêts professionnels Hexa3D-IRMR (ECPA Paris)

Maître Praticien PNL -Programmation Neuro Linguistique (IFPNL - IDCR Toulouse)

Diplôme Universitaire de Management de la RSE  (ICT Toulouse)

Formation avancée en Analyse Transactionnelle (Ecole AT Toulouse)

Diplôme Universitaire de coaching en entreprise, (Université Toulouse Capitole)

 + d'infos [...]



TOP DEPART POUR PARCOURSUP

Le planning se précise pour les terminales, PARCOURSUP a ouvert son site d’inscription (https://www.parcoursup.fr/) et les délais commencent à courir…entrainant souvent stress, angoisse, discussions houleuses ou apathie totale…de nos ados.

 

C’est le moment des salons, journées spécialisées orientation, salon de l’apprentissage, salon des métiers, forum métiers et autres manifestations.

 

Bon nombre vont se précipiter dans ces lieux où informations, documentations, rencontres fourmillent et semblent à portée de main et d’oreille ; et bien des jeunes en sortiront déçus, découragés, voire encore plus « paumés » qu’à l’entrée.

Selon le bon principe que « l’on ne trouve que ce que l’on cherche », la réalité de cette démarche peut devenir une errance désespérante ou un parcours du combattant !

 

Pour éviter que votre ado déambule et revienne avec une tonne de dépliants, flyers, et documentations qui rejoindront au mieux la pile sur le bureau, aide-le à préparer sa visite.

Si vous pouvez imprimer le plan du salon via internet, n’hésitez pas, puis :

Réfléchissez en stratégie d’études, filière courte ou longue, université ? écoles ? prépa ? BTS ? DUT ?

Cochez ensuite les exposants susceptibles de représenter un intérêt pour lui, ou à l’inverse, barrer ceux qui ne l’intéressent pas du tout.

 

Préparez avec lui les questions à poser. Outre les conditions d’entrée, le déroulé des études, les stages, le niveau…. j’incite les jeunes à s’intéresser au contenu du programme de façon précise (et notamment celui de la première année), en discutant avec les étudiants qui représentent l’établissement (ou carrément, par réseau, en allant voir les cours d’un étudiant en première année).

Souvent nos jeunes s’arrêtent aux premières impressions (« ça a l’air bien », « c’est dur », « c’est génial, on part à l’étranger », « c’est super on fait des stages »…) : oui, prépa, c’est dur, oui, médecine c’est difficile mais qu’apprend on exactement ? est ce que cela va m’intéresser d’apprendre par le plus petit bout l’anatomie, ou bien la biologie cellulaire ?

 « J’adore l’histoire » = est ce que je suis prêt à apprendre toutes les périodes de l’histoire, antique, médiévale, moderne, contemporaine…et lire beaucoup, beaucoup, beaucoup…écrire aussi…est ce que j’aime simplement savoir l’histoire ou/et est ce que je suis prêt à l’apprendre ???

C’est le moment de raisonner en termes de contenu d’études, moins de métier.

 

Certains stands sont pris d’assaut, par exemple, ceux de la sécurité (armée, gendarmerie, pompiers) ou de l’hôtellerie ; les jeunes gens peuvent se partager les stands.

Avec une liste de questions, ce sera plus facile de transmettre l’information à son copain.

Je conseille aussi aux jeunes de cibler quelques stands, plutôt que de vouloir tout voir.

 

Rappelez-lui qu’il y a aussi les portes ouvertes des établissements qui permettent de se documenter (là aussi, il est préférable de préparer sa visite), sans parler des sites internet.

Enfin, si vous pensez que votre ado « joue » son avenir, au travers de ses choix sur PARCOUSUP ou si votre ado vit cette étape de façon angoissante, souvenez-vous de qui vous étiez à cet âge et de comment vous vous êtes orienté.

Certes, vous voulez le mieux pour votre enfant et surtout vous voulez qu’il soit heureux, alors acceptez immédiatement qu’il ait le droit de se tromper ! Acceptez qu’il aille au bout de son idée pour la valider et prendre mieux conscience de ses besoins s’il doit se réorienter, acceptez qu’il ait besoin de temps avant de se décider vraiment, et proposez lui un interlocuteur neutre pour l’aider dans sa réflexion, un professionnel de l’orientation qui n’aura ni vos rêves, ni vos angoisses, ni vos projections.

 

Et si votre ado résiste à vos propositions et que votre inquiétude est forte, prenez rendez-vous avec ce professionnel qui vous parlera de son expérience et vous informera sur les processus d’orientation à tout âge.

 

Parfois, il vaut mieux « se garder » la visite directe dans l’établissement et explorer des pistes nouvelles aux salons.

 

Anne-Marie SOULA

 

Consultantes :

Elisabeth ONODI - Conseil en orientation scolaire et professionnelle - Toulouse

Anne-Marie SOULA - Conseil en ressources humaines et Orientation scolaire et professionnelle - Toulouse

Pour prendre rendez-vous : 07 82 88 99 70